Cette idée folle, un film de Judith Grumbach

L'ÉCOLE DE DEMAIN

« Cette idée folle » c’est celle d’une école qui permettrait de former des adultes capables de s’épanouir dans un XXIe siècle de changement global, et d’être les acteurs de ce changement.

illustrationEn matière d’éducation, il n’existe pas de « martingale pédagogique », même si les médias braquent parfois leurs projecteurs sur tel ou tel pédagogue qui l’affirme. Par contre, les salles de classe fourmillent de pratiques originales, nées des nécessités du terrain, qui transforment la scolarité de certains enfants. Elles perdurent à bas bruit, connues seulement de quelques initiés. Comme le colibri du conte, elles font leur part dans la transformation de l’école. L’association Ashoka en connaît quelques unes et a demandé à Judith Grumbach de réaliser des clips de 3 minutes dans quelques écoles et collège repérés pour leurs pratiques originales (« changemaker schools ») : c’est finalement un long métrage émerveillé qu’elle leur consacre, entremêlant parole d’adultes et d’enfants de…

View original post 278 more words

Aux origines du blocage démocratique

Dans le secteur politique, les ONG et les associations “militantes” pour des causes d’intérêt général sont cacochymes, manquant de fonds et de personnels pour développer une action, alors que politiquement, ils ont un boulevard devant eux. Imaginez ce que cela donnerait, si La Quadrature du Net ou encore Transparency International avaient chacune une centaine de salariés et plusieurs millions d’euros de budget par an et étaient en mesure de mobiliser un réseau de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le pays…

http://authueil.org/?2016/09/23/2337-aux-origines-du-blocage-democratique

LETTRE A UNE AMIE TENTEE PAR LE VOTE FRONT NATIONAL

jlsagotduvauroux

Chère amie,

J’ai compris, l’autre soir, qu’au premier tour des élections régionales, tu avais voté pour la liste du Front national et que tu étais tentée de le faire au second tour. J’en ai été surpris, parce qu’il nous est arrivé dans le passé d’être politiquement relativement proches. Et j’essaye de comprendre. Tu vis dans une bourgade que je connais bien dont la quasi totalité des habitants se définissent spontanément comme « Français de souche ». 

diversité

Des Blancs quoi, avec des noms du terroir. Des gens « comme toi et moi ». Le FN y a fait 45 % des voix, dont la tienne. Je t’ai interrogée sur ce vote marqué par la crainte de l’immigration dans un bourg où on ne la voit pas. Tu m’as répondu ceci : « Le mois passé, je suis allée à Paris. J’ai pris le métro, la ligne 2 entre Montreuil et Barbès. J’ai regardé le visage des gens…

View original post 1,165 more words

Jeunes ambassadeurs de l’ESS

Et si les jeunes étaient les mieux placés pour parler d’économie sociale et solidaire à d’autres jeunes ? C’est ce pari que Concordia et l’Atelier ont relevé, en lançant les Jeunes Ambassadeurs de l’Economie sociale et solidaire, à destination des 16-25 ans. Un programme qui rassemble plusieurs bénévoles en Service civique, accueillis dans des structures telles qu’Artisans du Monde, le CJDES, Farinez-vous ou la Maison des Volontaires.

http://www.say-yess.com/2016/11832/jeunes-ambassadeurs-de-less-un-univers-nouveau-qui-a-pique-ma-curiosite/