Droits communs du travail et droit au travail dans les Communs

- S.I.Lex -

Cette semaine, la ville de Roubaix accueillait les ROUMICS (Rencontres OUvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire) qui avaient choisi de traiter une problématique particulièrement intéressante : “Vivre des Communs”. Bien que n’ayant pu participer à cet événement, je voulais par ce billet contribuer à la réflexion collective, en m’aventurant sur le terrain des liens entre le travail et les Communs. Un coup d’oeil au programme de ces journées à Roubaix montre que les différentes interventions et tables-rondes reflètent des discussions d’ordre économique et social qui reviennent de plus en plus fréquemment parmi les acteurs des Communs (“Vivre des Communs, comment ?”, “Ils vivent de la contribution !?”, “Rétribuer des contributeurs”, etc).

A dire vrai, Il y a longtemps que la question des modèles économiques à développer pour garantir la soutenabilité des Communs se pose et une multitude de propositions ont été avancées pour penser des articulations avec…

View original post 3,734 more words

Advertisements

Quelle histoire pour le certificat d’études ?

«A tous ceux qui pensent que le niveau baisse et que “c’était mieux avant”, qu’au moins au temps du certif on savait écrire le Français je vous conseille de nuancer sérieusement le propos à partir de cet excellent article d’historien de l’éducation (oui pas un “pédagogiste” soixante-huitard. Il montre à la fois que la majorité des élèves n’obtenaient pas le certif … car ils ne le passaient pas et étaient triés avant et il résume un ensemble de recherches lourdes montrant que si le surentraînement à la dictée donnait des résultats ceux-ci se perdaient dès qu’il fallait investir les acquis orthographiques dans une rédaction… Pour savoir de quoi on parle… »

https://histoire-education.revues.org/1234

MACRON-TSIPRAS, MÊME DEBAT ? 2 – Quoi après la fin de l’histoire unique ?

«Pour maintenir debout le château de carte, on nous dit qu’il faudrait rogner sur les dépenses qui font vivre nos grandes inventions de solidarité, sécurité sociale, services publics, écoles, hôpitaux, institutions culturelles, alors même que jamais la France ni globalement le monde, en croissance continue, n’ont été aussi pleins de richesse marchande. Bulles, bulles, bulles… Monstrueuse fragilité. Vecteur fou.»

jlsagotduvauroux

Macron consentant, Tsipras réticent prennent ou prendront l’un et l’autre des mesures dictées par l’ordre actuel des choses. Mélenchon, si sa France insoumise l’avait emportée, aurait été confronté à la même poix. Cela signifie-t-il que l’action politique transformatrice est vouée à l’échec et à la dépression ? Après « Le discours que n’a pas prononcé Jean-Luc Mélenchon » et une première réflexion sur l’étrange paradoxe qui rapproche le président français et le premier ministre grec (également dans ce blog), en voici une nouvelle étape. Objectif : débroussailler nos esprits de représentations périmées qui entravent l’efficacité de l’action politique émancipatrice.

images-3

Fantasme de l’histoire unique, cauchemar du changement global

Nos esprits sont hantés par l’idée qu’il existerait « une » histoire de l’humanité, vecteur unique tendu vers le progrès, parfois cahotant, chaotique, mais gradué et lisible. Les institutions engendrées par l’histoire politique de l’Occident – l’Etat territorial administré, puis l’Etat-Nation, puis l’Etat représentatif assimilé à « la » démocratie –…

View original post 1,767 more words

MACRON-TSIPRAS, MÊME DEBAT ? 1- l’hypothèse de l’entrelacs

jlsagotduvauroux

Elu sur des options analogues à celles de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Tsipras, le premier ministre grec, a néanmoins pris à contrecœur de nombreuses mesures d’austérité frappant les plus fragiles. Convaincu que le marché et le capitalisme sont la forme normale d’une activité économique efficace, le président français Emmanuel Macron n’imagine pourtant pas proposer la privatisation de la sécurité sociale et affirme vouloir défendre l’école publique. Comment fonctionnent ces contraintes des profondeurs capables d’infléchir des vœux politiques affirmés. Pour ceux qui, comme moi, souhaitent agir sans attendre, agir efficacement contre l’infléchissement libéraliste[1] qu’annonce le programme du nouveau président français, il faut prendre au sérieux le travail immédiatement possible sur ce qu’on nomme usuellement « le rapport de force », terminologie que je crois inappropriée et vis-à-vis de laquelle j’esquisse ici « l’hypothèse de l’entrelacs ». Avec l’espoir de contribuer à donner des mots et à rendre des forces à l’action.

images-1      images

Alexis Tsipras…

View original post 2,119 more words

The first step to find your passion is to not give a fuck about finding your passion

«Il faut d’abord être excellent dans son job pour commencer à faire des trucs chouettes et à s’éclater, tout simplement parce que les trucs chouettes sont déjà pris par les gens excellents qui étaient là avant vous, et que pour le moment ils n’ont pas envie de prêter leurs trucs chouettes. C’est pas si compliqué.»

Le Blog de Nicolas Beretti

Il y a quelques jours, j’ai été invité à donner une conférence TED-like chez Thalès, devant une centaine de jeunes ingénieurs. Le truc m’intéressait énormément car le sujet que je leur ai proposé portait sur ce qui pourrait être mon 3ème livre – si un jour je me décide à l’écrire, à savoir, arrêter de subir sa vie et en devenir le maitre. Vaste sujet maintes fois traité par des gens bien meilleurs que moi, mais je n’arrive pas à me résoudre à arrêter d’y travailler. Or donc ce talk de 10min chez Thalès pouvait me fournir un excellent moyen de tester le speech que j’avais rédigé quelques jours avant dans un TGV. Bien entendu, je n’avais pas pu le répéter ne serait-ce qu’une fois, donc le jour J, j’ai été incapable de respecter le timing de 10min, d’autant plus qu’il fallait faire le speech en anglais, mais je me…

View original post 5,321 more words