Western Union, le business des réfugiés – Les Échos


Ces dernières années, l’arrivée massive de Syriens, d’Afghans et d’Irakiens qui louent ou squattent les bâtiments délaissés du quartier, a convaincu les commerçants de diversifier leurs activités pour proposer du transfert d’argent.« Il y a deux ans, il y avait un agent Western Union tous les dix kilomètres. Aujourd’hui, c’est un toutes les dix boutiques ! »caricature Abdülaziz, un commerçant afghan qui « fait du Western Union » depuis quatre ans. Encombrée de stickers qui indiquent, en arabe, les tarifs et les horaires pour envoyer et recevoir de l’argent, sa vitrine laisse peu de place à la promotion de son activité principale, la réparation d’ordinateurs et de téléphones.

http://m.lesechos.fr/week-end/western-union-le-business-des-refugies-0301684600831.php

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s