Notre-Dame-des-Landes. Quand Françoise Verchère décrit la part d’ombre de la Zad – Ouest-France

À Notre-Dame-des-Landes, on est quand même sur une zone qu’on est censé protéger ! On ne peut pas faire du mitage de construction n’importe comment. Et la préfète n’a pas exigé de projet agricole ficelé au sens habituel. Elle disait juste : « Vous êtes dans la ferme de Bellevue ? Aux 100-Noms ? Je veux des noms et une description sommaire de votre projet. » Et elle pouvait signer une convention d’occupation précaire. Franchement, ce n’était pas la mer à boire. La bonne stratégie, c’était de sécuriser comme ça le maximum de lieux. Ensuite, on avait le temps du débat sur les projets. Qu’est-ce qui empêchait de poursuivre le non marché, de continuer les expérimentations en signant les conventions individuelles ? À mon avis, rien.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/francoise-verchere-rebelle-la-loi-des-radicaux-de-la-zad-5705731

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s