«Nous ne dirons pas : ici, l’Histoire. Nous dirons : ici, l’Univers.» (*) | Le Club de Mediapart

Dans un long entretien entre Gatti et Marc Kravetz pour France Culture (À voie nue, 1994), il y a ce passage où Ruben Mouichkine, supposément détruit, réduit en miettes après 90 jours de mitard à la prison de Tulle, sidère et vainc ses tortionnaires d’une danse cosaque où chaque pas est scandé d’une lettre. Instant inouï à partir duquel Gatti écrit Les chants d’amour de l’alphabet d’Auschwitz, devenu ensuite Adam quoi ?. «Cette danse, dit-il, lui fit gagner la guerre». Aucun doute, l’efficace du symbole supplante de loin toute force de destruction physique. Ce qui constitue l’Homme, c’est l’esprit et la langue. «Si (les mots) me lisent comme je me suis longtemps lu, je serais un roman cherchant dans l’alchimie des lettres les vraisemblances cachées d’un texte-monde»

https://blogs.mediapart.fr/nicolas-romeas/blog/140418/nous-ne-dirons-pas-ici-l-histoire-nous-dirons-ici-l-univers

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s