La CPAM dérape sur les médicaments hypocholestérolémiants

Grange Blanche

J’ai reçu fin juin ce courrier de ma CPAM:

IMG_8619Je l’avais évoqué sur Twitter, en racontant qu’un coup de téléphone au Médecin-Conseil m’avait rassuré:

Je n’aurais jamais du recevoir ce courrier qui n’était destiné en principe qu’aux MG (sic). Et surtout, mon identification comme étant un primo-prescripteur éhonté de rosuvastatine et d’ezetimibe était due à une mauvaise requête faite dans la base de données de l’Assurance Maladie.

Je n’étais quand même pas trop étonné, car je déteste l’ezetimibe et je ne primo-prescris jamais de rosuvastatine.

Comment cela peut-il être possible?

Si j’ai bien compris, l’Assurance Maladie n’est pas capable d’identifier une primo-prescription. Elle a donc considéré comme telle une ligne d’ordonnance non précédée de prescription identique au cours des 3 (?) mois précédents.

Imaginons un patient sous ezetimibe depuis des années (oui, le pauvre). Les trois (?) derniers mois de 2014, il n’est pas allé acheter de nouvelle boite à…

View original post 467 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s