Les auto-constructeurs d’éoliennes préparent l’après-apocalypse – [wedemain.fr]

Dans « How to rebuild our world from scratch  » comment reconstruire notre monde en partant de rien, l’astrobiologiste Lewis Dartnell s’interroge. Si notre société venait à s’effondrer demain, si nous perdions tout les savoirs et les technologies accumulés depuis des siècles, que transmettre en priorité aux survivants de l’apocalypse ? Quel livre leur mettre dans les mains, pour qu’ils puissent reconstruire une civilisation ?

Éolienne low-tech

L‘un de ces livres serait peut-être le manuel de Hugh Piggott. Au milieu des années 1970, Hugh fait partie de ces « hippies désireux de revenir à la terre ». Le jeune écossais s’installe sur la presqu’île de Scoraig. Des terres désertiques, balayées par les vents du nord… et coupées du réseau électrique. L’homme se lance alors dans le projet un peu fou de construire sa propre éolienne. Sans grandes connaissances initiales, il bidouille, doit s’y reprendre à sept fois, mais finit par obtenir une machine bipale fonctionnelle, conçue sur la base d’une dynamo de Jeep. Impressionnés, ses voisins lui demandent alors de leur en fabriquer une. Puis une autre. Puis une autre…

via Les auto-constructeurs d’éoliennes préparent l’après-apocalypse – [wedemain.fr].

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s