L’élève, cet être humain [cahiers-pedagogiques.com]

« Depuis la quatrième, j’ai eu la certitude que je deviendrais enseignant ». Après quelques années en tant que surveillant d’externat en collège et lycée dans des zones d’éducation prioritaire, il est parvenu à son but.

Aujourd’hui, jeune prof, il est revenu dans sa ville d’origine. « C’est là que je souhaitais exercer mon métier, dans la ville où j’ai été élève, où j’ai grandi ». Il s’intéresse dès le départ à la pédagogie différenciée mais n’est pas totalement satisfait de sa manière d’enseigner, de la relation parfois à sens unique avec ses élèves.

Animateur en parallèle dans le secteur des loisirs, il découvre la Communication Non Violente© (CNV) et sent que cette approche peut changer sa façon d’aborder les cours. Il se forme puis participe à des échanges de pratiques, complète sa découverte avec la médiation par les pairs. Et dans le nouvel établissement où il est nommé, il monte son projet et trouve un soutien précieux du principal adjoint lui-même, sensibilisé et favorable à la méthode. « J’avais envie que les élèves soient plus impliqués, mais pas envie de leur mettre la pression. Je propose d’écouter ce qu’ils ressentent quand par exemple ils sont en transgression par rapport au règlement ».

via L’élève, cet être humain – Les Cahiers pédagogiques.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s