A Bruxelles, l’illusion d’une mixité sociale dans les cafés « branchés » [inRocKsStyle]

Ce qui est le plus souvent mis en avant pour stimuler l’installation de nouvelles structures commerçantes dans certains quartiers populaires, c’est l’idée, aujourd’hui très en vogue, de la « mixité sociale ». L’idée est d\’attirer un public plus aisé au niveau économique mais surtout culturel, pour contribuer à « revitaliser » ces quartiers sous-investis. Il est intéressant de noter qu’il n’est pas vraiment question de lutter contre les inégalités, mais simplement contre leur distribution dans l’espace urbain. Le discours sur la mixité sociale suppose une coexistence mutuellement enrichissante dans un espace urbain neutre, pacifié et ouvert à l\’échange. Les cafés « branchés » sont systématiquement promus tant dans les médias que par les politiques publiques, comme des moteurs de cette mixité, de l’échange entre populations. Mais c’est précisément ici que se pose la question de ce qu’on veut dire par « mixité sociale ». Parle-t-on simplement de la proximité géographique ? Du lien social ? D’échanges entre classes sociales ? Cette notion entretien souvent le flou sur les objectifs qu’elle vise.

via les inrocKs Style // A Bruxelles, l’illusion d’une mixité sociale dans les cafés « branchés » – #inRocKsStyle.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s